L’Empire Kwon : L’Idol G-Dragon sous toutes ses facettes.

Une des choses qui nous fait toujours sourire lorsqu’on parle à des gens qui connaissent un peu la K-pop, c’est que la plupart diront qu’ils ne sont pas fan du genre, mais que BigBang, c’est cool quand même (mais fais pas semblant, je sais qu’en vrai, tu t’enjailles sur Apink).

En plus de leur statut d’idoles internationales, les artistes de Bigbang jouissent d’une notoriété qui va au-delà de l’industrie musicale. Mais comme tu as pu le voir dans le titre, c’est sur une personne en particulier que nous allons nous attarder aujourd’hui.

G-Dragon, de son vrai nom Kwon Ji-Yong (권지용) a débuté sa carrière comme trainee (aka stagiaire) aux côtés de Taeyang (Dong Young-bae (동영배)) à la YG en 2000. Après l’arrivé de Top, Daesung et finalement Seungri lors du survival réalisé pour former le groupe , Bigbang débute avec le titre “First single” en 2006, mais c’est le single « Lies » en 2007 qui va vraiment lancer leur carrière et la renommée qui s’en est suivie. Celle-ci ne va pas se limiter à la Corée du Sud. Le groupe débute au Japon en 2008 et fera ensuite des tournées à travers l’Asie, l’Amérique et l’Europe (par contre je suppose qu’on peut toujours rêver de voir la YG family en concert en EU).

Durant sa carrière, Ji Yong se fait remarquer pour son sens de l’esthétisme et son affinité avec le monde de la mode. Le leader du groupe a d’ailleurs toujours eu un avis affirmé pour le choix de ses tenues.

  • que ce soit pour ses concerts

G-Dragon - Bang Bang Bang - TendanceK

  • Dans ses MV solo
G-Dragon - One Of A Kind - TendanceK.jpg

G-dragon – One of a Kind (+1 pour la veste Channel)

 

  • ou même pour ses apparitions publiques.

 

G-Dragon - YG Jeju Event - TendanceK

G-dragon durant l’event YG 2018 à Jeju-do

 

 

Au fil des années, son statut de Roi de la Kpop ainsi que son style décalé, va lui permettre de rencontrer le directeur artistique de la maison chanel, Karl Lagerfeld. Il devient alors ambassadeur masculin pour la marque aux côtés de Pharrell Williams et Brad Kroenig, et est régulièrement présent aux défilés parisien. G-Dragon a aussi donné un concert privé pour Channel, célébrant le lancement de l’exposition “Mademoiselle Privé” à Séoul.

Ici, son apparition dans une vidéo pour la campagne du sac Chanel GABRIELLE

Karl Lagerfield and G-Dragon

Moi aussi j’aimerais être pote avec l’un ou l’autre … Sad vie.

 

Mais la renommée de GD ne se limite pas qu’à lui seul. En effet, sa soeur Kwon Dami et sa collaboratrice Jessica Jung, ont ouvert en 2014 le concept store “Rare Market” qui jouit d’une reconnaissance internationale. Le concept store présente des pièces de jeunes créateurs coréens (Hyein Seo) mais aussi des marques internationales en vogue,  comme Carven ou encore Marine Serre, gagnante du prix LVMH en 2017.

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Ce concept store accueille aussi des évènements et/ou installations uniques telle que  “28”2”3”” sortie tout droit de l’exposition de Katherine Mavridis qui était présentée à l’Hôtel Particulier à New York en 2017 ou alors l’installation pour les 50 ans de la marque japonaise de lunettes Matsuda.

 

 


Fin 2015, le duo décide de lancer leur propre marque, We11Done. Dami et Jessica explique dans une interview pour Hypebeast, leur envie de créer une ligne de vêtement qui leur ressemble; rare et unique.

La même année, la pop star sud-coréenne décide de lancer sa marque de prêt-à-porter, Peaceminusone, en association avec  la styliste de longue date de Big Bang, Gee Eun.

G-Dragon et sa styliste Gee un

Kwon Ji-yong et sa styliste Gee-un

 

Au travers de cette marque les deux passionnés créent une ligne complétée de sweatshirt, short, pantalon, en passant aux chaussettes, ainsi qu’une de leur pièce distinctive, la casquette ornée de clips (de fer ou de laiton).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Plus récemment, il a sorti une gamme d’écouteurs que l’on peut aussi porter comme un collier.

 



Cette marque, dont GD est le co-créateur et l’égérie, vient bien sûr avec un coût , dont les VIP (fans de Big Bang), ont vivement critiqué car assez cher.

 

 



Les prix sont légèrement supérieurs comparés aux concurrents dits “Grande marque”, en supposant que les produits proposés sont d’une très bonne qualité. (Nous n’avons aucun moyen de juger, mais si quelqu’un se décidait à nous offrir un produit, pour la science bien sûr, nous pourrions éclaircir ce point !).

Néanmoins nous déplorons un peu le manque de créativité derrière. Vu la réputation et le style de Kwon Ji-Yong, on pourrait s’attendre à des pièces un peu plus élaborées que des simples basiques avec Peaceminusone estampillé dessus. On espère que les prochaines collections seront à la hauteur de nos espérances, ou du moins assez travaillées pour élaborer une vraie critique.

Et vous, que pensez-vous de la carrière du  King of Pop made in Korea ? Seriez-vous prêt à acheter des produits de la marque Peaceminusone ou encore We11Done ? Dites-nous tout en commentaire !